• J'ai eu une folle envie de découvrir La vieille dame qui avait vécu dans les nuages après avoir lu le résumé et quel ne fut pas mon bonheur de le découvrir sur le site NetGalley que je remercie vivement, ainsi que les éditions Mosaïc pour l’envoi de cet e-book.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • La tentation d'être heureux ~ Lorenzo MARONE

    La tentation d'être heureux est un de ses romans littéraires qui me faisait très envie : son résumé me faisait vaguement penser à Ferdinand, le protagoniste de Mémé dans les orties, d'Aurélie Valognes ; puis parce que sa couverture avait un côté très feel-good que j'ai adoré retrouvé dans le roman.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • ~ L'été du cyclone de Beatriz Williams ~

    C’est dans le cadre du PrettyBooks Club du mois de juillet que j’ai découvert L’été du cyclone, paru aux éditions Belfond en juin 2015 et aux éditions Pocket en juin 2016. Beatriz Williams a publié un second roman le mois dernier, La vie secrète de Violet Grant, toujours aux éditions Belfond, qui me tentait alors énormément et j’ai donc été ravie de la découvrir avant de me lancer dans sa nouvelle publication.

    Lire la suite...


    4 commentaires
  • ~ Chocolates for Breakfast de Pamela Moore ~

    Chocolates for Breakfast est un roman paru tout d’abord en 1956 aux éditions Julliard, défrayant alors la chronique. Il est alors réédité chez Nil en 2014 et en poche chez Robert Laffont (Pavillon Poche) en mars 2016. Je l’ai trouvé en librairie à très petit prix et j’ai craqué, étant très curieuse de savoir la raison pour laquelle il avait suscité tant d’intérêt à l’époque…

    Lire la suite...


    2 commentaires
  • PARUTIONS

     

    Ci-dessous, la liste des sorties qui me tentent pour les mois de juillet et d'août 2016. Ces deux mois d'été sont synonymes de moins de tentations pour moi, même si la rentrée littéraire démarre en août et même si trois de ces envies sont déjà précommandées. 


     

    JUILLET 2016

    Vengeance en haute couture de Rosalie Ham

    6 juillet 2016 aux éditions Mosaic

    ~ Eté 2016 ~

    1951. Tilly Dunnage est de retour. La petite bâtarde autrefois chassée de chez elle par les préjugés et l’hostilité des bien-pensants est devenue une jeune femme incroyablement élégante et provocante, pour qui le style et le chic de Paris n’ont plus aucun secret. Elle affole les hommes et suscite l’envie des femmes. Sa revanche, elle la tient : toutes celles qui aujourd’hui encore la méprisent veulent à tout prix ses conseils, et ses robes. Tilly coud. Tilly coupe. Mais, en fait, Tilly prépare en secret le grand finale qui vengera son enfance blessée et lui rendra sa dignité. En ne laissant que cendres derrière elle. Et un amour impossible…


     

    AOÛT 2016

    Un paquebot dans les arbres de Valentine Goby

    17 août 2016 aux éditions Actes Sud

    ~ Eté 2016 ~

    À la fin des années 1950, Mathilde, adolescente, voit partir son père puis sa mère pour le sanatorium d’Aincourt. Commerçants, ils tenaient le café de La Roche-Guyon. Doué pour le bonheur mais totalement imprévoyant, ce couple aimant laisse alors ses deux plus jeunes enfants dans la misère. Car à l’aube des années 1960, la Sécurité sociale ne protège que les salariés et la pénicilline ne fait pas de miracle pour ceux qui, par insouciance, méconnaissance ou dénuement, ne sont pas soignés à temps. Petite Mère Courage, Mathilde va se battre pour sortir ceux qu’elle aime du sanatorium, ce grand paquebot blanc niché dans les arbres, où se reposent et s’aiment ceux que l’enfance ne peut tolérer autrement qu’invincibles.


     

    Nora Webster de Colm Toíbín

    18 août 2016 aux éditions Robert Laffont

    ~ Eté 2016 ~

     

    Irlande, fin des années 1960. Nora, qui élève seule ses quatre enfants depuis la mort de son mari, tente de refaire sa vie sous l'oeil critique des habitants de la petite ville où elle vit depuis toujours. Opiniâtre et indocile, elle s'affranchit peu à peu des cancans et s'autorise de menues libertés : prendre des cours de chant, s'acheter une chaîne stéréo... La profondeur des émotions que soulève en elle la musique s'accorde au réveil de sa sensibilité et de sa personnalité.


     

    Songe à la douceur de Clémentine Beauvais

    24 août 2016 aux éditions Sarbacane

    ~ Eté 2016 ~

    Quand Tatiana rencontre Eugène, elle a 14 ans, il en a 17 ; c'est l'été, et il n'a rien d'autre à faire que de lui parler. Il est sûr de lui, charmant et plein d'ennui, et elle timide, idéaliste et romantique. Inévitablement, elle tombe amoureuse, et lui, semblerait-il, aussi. Alors elle lui écrit une lettre ; il la rejette, pour de mauvaises raisons peut-être. Et puis un drame les sépare pour de bon.

    Dix ans plus tard, ils se retrouvent par hasard. Tatiana s'est affirmée, elle est mûre et confiante ; Eugène s'aperçoit, maintenant, qu'il ne peut plus vivre loin d'elle. Mais est-ce qu'elle veut encore de lui ? Songe à la douceur, c'est l'histoire de ces deux histoires d'amour absolu et déphasé - l'un adolescent, l'autre jeune adulte - et de ce que dix ans, à ce moment-là d'une vie, peuvent changer. Une double histoire d'amour inspirée des deux Eugène Onéguine de Pouchkine et de Tchaïkovski - et donc écrite en vers, pour en garder la poésie.


     

    Une nuit, Markovitch de Ayelet Gundar-Goshen

    25 août 2016 aux éditions Presses de la Cité

    ~ Eté 2016 ~

    1939. Zeev Feinberg et Yacoov Markovitch quittent leur petit village de Palestine, direction l'Allemagne, où ils ont pour mission d'épouser de jeunes Juives afin de les sauver des griffes des nazis. De retour chez eux, ils leur redonneront leur liberté en divorçant. Mais si Zeev a bien l'intention de retrouver la femme qu'il aime et son enivrant parfum d'orange, Yacoov, lui, ne tient pas à laisser partir Bella, « la plus belle femme qu'il ait vue de sa vie ». Cette dernière est pourtant déterminée à s'en séparer...

    À travers le destin de personnages inoubliables, Ayelet Gundar-Goshen signe une fresque tour à tour drôle, tendre et déchirante, avec pour toile de fond la création de l'État d'Israël.


    Les vies de papier de Rabih Alameddine

    25 août 2016 aux éditions Les Escales

    ~ Eté 2016 ~

    Aaliya Saleh, 72 ans, les cheveux bleus, est inclassable. Mariée à 16 ans à « un insecte impuissant », elle a été répudiée au bout de quatre ans. Pas de mari, pas d'enfant, pas de religion... Non conventionnelle et un brin obsessionnelle, elle a toujours lutté à sa manière contre le carcan imposé par la société libanaise. Une seule passion l'anime: la littérature. Elle a en effet pour les mots un désir inextinguible. À tel point que, chaque année, le 1er janvier, elle commence à traduire en arabe l'un de ses romans préférés. Un travail ambitieux qui finit toujours par échouer dans un tiroir. Car les quelque trente-sept livres traduits par Aaliya au cours de sa vie n'ont jamais été lus par qui que ce soit.


     

    Petits secrets, grands mensonges de Liane Moriarty

    31 août 2016 aux éditions Albin Michel

    ~ Eté 2016 ~

    Jane, mère célibataire, vient d’emménager à Sydney avec son petit garçon et un secret qui est le sien depuis cinq ans. Le jour de la rentrée scolaire, elle rencontre Madeline, un personnage haut en couleur avec lequel il faut compter – elle se souvient de tout et ne pardonne jamais – et Céleste, une femme à la beauté époustouflante mais qui, paradoxalement, est toujours mal à l’aise. Elles prennent toutes deux Jane sous leur aile, en faisant attention de dissimuler leurs propres secrets. Cependant, quand un simple incident impliquant les enfants de chacune des trois femmes survient à l’école, les choses s’enveniment : les commérages vont bon train, les rumeurs empoisonnées se propagent jusqu’au point où il est impossible de démêler le vrai du faux.

     


    4 commentaires