• ~ Une femme simple et honnête - Robert Goolrick ~

     

    Résumé :

    Sur un quai de gare, Ralph Truitt, magnat local craint et respecté, attend un train en retard alors que s’annonce une tempête de neige. Ce train renferme son dernier espoir, une promesse de bonheur et d’harmonie retrouvée. Ralph Truitt a placé plusieurs mois auparavant une annonce dans un journal de Chicago, dans laquelle il a écrit qu’il était à la recherche d’une femme fiable, ayant renoncé aux illusions romantiques, mais sachant apprécier le confort d’un foyer.

    Dans le train, Catherine Land s’apprête à le rencontrer. Elle lui a répondu qu’elle était cette femme simple et honnête qu’il appelait de ses vœux. Pour mieux l’en convaincre, elle se débarrasse de ses derniers atours de courtisane et se déguise en cette épouse modèle qu’elle compte bien incarner à la perfection, le temps de parvenir à ses fins.

    Mon avis : ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

    « Elle était l'araignée splendide, fatale et insinuante qu'il avait attendu toute sa vie. Elle était l'ultime poignard planté dans son cœur. »

    C'est un roman captivant, qui pourtant a été difficile pour moi au départ. Il est long à commencer pour finalement nous entraîner dans les profondeurs de deux vies qui n'ont pas été épargnée. Le destin de ces personnages, dont les vies vont se mêler les unes aux autres, est en réalité tracé, dans un Wisconsin du XIXe siècle. 

    J'ai d'abord détesté ces deux personnages que tout oppose. Robert Goolrick ne se contente pas de décrire leur passé, leur vécu. Il tire d'eux le meilleur et le pire de leur âme, c'est une véritable analyse d'eux-même qu'il nous présente. Tout ce qui caractérise ces êtres est présenté : leurs peurs, leurs doutes, le vice qui pousse en eux ; et finalement pour nous montrer qu'ils sont humains. Ils avaient pour moi au départ beaucoup trop de défauts pour sembler réalistes et c'est ce qui m'a déplu.

    Puis, la deuxième partie nous dévoile un peu plus les intentions de l'auteur. Une histoire d'amour, de passion se mêle à de la vengeance et de la haine. Cette histoire prend petit à petit de la place pour venir se placer au centre du roman. J'ai beaucoup aimé la découvrir, me rendre compte de la réalité de cette histoire d'amour et de la vulnérabilité dans laquelle elle plonge Catherine, femme qui semble pourtant forte. Cependant, j'ai beaucoup apprécié tout le côté charnel, tout ce qui se rapporte au sexe et au plaisir, et qui est en fait une partie intégrante du roman de Robert Goolrick.

    Ce que j'ai le plus apprécié est le décor dans lequel est raconté cette histoire. La petite bourgade du Wisconsin est décrite comme perdue dans un hiver figé, blanc à perte de vue. L'atmosphère est noire, elle rend le roman encore plus sombre.

    Sur cette note, ce roman m'a laissé un goût amer et un goût agréable. Mon avis est mitigé, bien qu'il a l'air d'être plutôt négatif. Ce roman est prometteur, tout comme l'auteur. Je le relirais, c'est certain, car il a un style d'écriture fluide et agréable à lire. Je pense que l'histoire m'a laissé perplexe quant à la quantité impressionnante d'allusions au sexe et au plaisir. Je ne m'attendais pas du tout à une telle historie en lisant le résumé. 

     

    « ~ La cuisinière - Mary Beth Keane ~ ~ Les gens heureux lisent et boivent du café - Agnès Martin-Lugan ~ »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :